You are currently viewing Comment préparer une fondue savoyarde traditionnelle et savoureuse !
fondue savoyarde

Comment préparer une fondue savoyarde traditionnelle et savoureuse !

Conviviale, vivifiante, savoureuse, la fondue est un plat qui, comme son nom l’indique, est composé de différents types de fromages fondus dans du vin blanc, et tout le monde adore ça… Il est facile de faire une fondue au fromage. La recette de la fondue savoyarde est simple, à condition de respecter quelques petites règles et de choisir de bons fromages (hors fromages pasteurisés au départ), de bons ingrédients et d’avoir le bon matériel de cuisson.

D’où vient réellement la fondue savoyarde ?

Contrairement à ce que vous pouvez croire, la fondue Savoyarde viendrait, à l’origine, de Suisse, du canton de Fribourg.

Les Suisses aimaient utiliser les restes de fromage et de pain rassis pour éviter les gaspillages. C’était un plat très économique et très nourrissant.

Ce délicieux plat étant beaucoup dégusté dans les Alpes en hiver, il n’est pas étonnant que les Français se soient attribué la recette.

De plus, c’est bien un Français, Brillat-Savarin, qui l’a officialisé en 1794. La recette incluant le vin blanc n’est donnée qu’en 1911. Depuis cette date, elle reste inchangée.

La recette de la fondue savoyarde

Préparer une fondue savoyarde est très facile et ne vous demandera que très peu de temps. Toutefois, il ne faut pas la préparer trop à l’avance. Il faudra donc bien estimer le temps nécessaire avant de se mettre à table.

Les ingrédients traditionnels de la fondue savoyarde pour 4/5 personnes :

Temps de préparation 30 mn                  Temps de cuisson 20 mn

  • 300 grammes de Comté aop,
  • 300 grammes de Beaufort d’alpage aop,
  • 300 g de gruyère de Savoie ou de l’Emmental aop,
  • 200 g d’abondance,
  • 50 cl de vin blanc sec, de Savoie,
  • 3 cl de Kirsch,
  • Une gousse d’ail,
  • 400 g de pain (préférez un pain de campagne, si possible de la veille), à défaut, utilisez la baguette,
  • Une pincée de sel et de poivre,
  • un peu de poudre de noix de muscade fraichement râpée,

Le pain est un ingrédient indispensable. Il n’y a donc pas de fondue sans pain. Les puristes préfèrent le pain de campagne un peu rassis, le pain de la veille est parfait. Vous ne décidez donc pas de faire la fondue le jour même, mais un jour ou deux après.

Une gousse d’ail est nécessaire dans la recette traditionnelle pour parfumer subtilement la fondue. Il faut donc bien frotter le fond et les parois de la marmite avec de l’ail avant de mettre les fromages. Cela n’en a pas l’air, mais c’est indispensable pour une fondue savoyarde vraiment réussie.

Choisissez un vin blanc sec : choisissez, si possible, un vin originaire de la même région que la fondue. Il sert à parfumer et à rendre le mélange de fromages plus liquide. Le vin blanc s’évapore au fur et à mesure de la cuisson de la fondue et perd son taux d’alcool, il n’y a donc aucun problème pour les enfants. Attention cependant à ne pas en mettre trop…

le pain

La préparation de la fondue :

Étape 1 : Commencez par frotter avec la gousse d’ail un caquelon (sorte de cocotte en terre vernie qui résiste à la chaleur). Si vous n’en avez pas, pas de panique, n’importe quel plat similaire ou une casserole avec des parois épais fera l’affaire.

Étape 2 : Laissez chauffer le vin blanc jusqu’à ce qu’il commence à frémir. Ajoutez ensuite les fromages débarrassés de leurs croûtes et coupés en cubes, puis laissez-les fondre en remuant constamment.

Une astuce : mélangez en dessinant 8 avec une cuillère en bois, en touchant le fond et les parois du caquelon.

Étape 3 : Une fois la fondue est homogène, baissez un peu le feu. Ajoutez ensuite le kirsch, poivrez, salez très légèrement puis frottez un peu de noix de muscade sur la préparation.

C’est prêt ! servez sur un réchaud à fondue préalablement posé sur la table, en maintenant le feu modéré.

La fondue doit rester homogène avec un aspect semi-liquide et ne pas former de grumeaux lorsque le pain est trempé.

Lorsque votre fondue ne tourne pas bien, voici nos solutions :

Si votre fondue est trop épaisse : votre fondue savoyarde manque de liquide. Ajoutez un peu de vin et remuez sans vous arrêter avec une cuillère en bois.

Si, au contraire, votre fondue est trop liquide, ajoutez un peu de fécule de maïs en saupoudrant et mélangez.

Si votre fondue n’est pas assez crémeuse, ajoutez un peu de crème épaisse à la fondue, ou de la fécule de maïs diluée dans un peu de vin froid.

Sachez que la tradition veut qu’on finisse le fond de la marmite, lorsqu’il n’y a plus de pain, en y mettant un ou deux œufs.

Comment manger votre fondue Savoyarde ?

Vous allez voir, il n’y a rien de plus simple !

Avec les fourchettes spéciales (mais si vous n’en avez pas, vous pouvez aussi utiliser des bâtons en métal ou en bois), embrochez les cubes de pain et plongez-les dans la marmite fumante, en les retournant bien !

Ramassez et mangez le succulent morceau de pain nappé de fromage.

Manger la fondue savoyarde de cette manière permet également à la fondue de ne pas coller au fond, alors vous pouvez y aller franchement jusqu’au fond de la marmite.

Comme en Savoie, vous pouvez aussi ajouter une touche supplémentaire à la fondue ! Prenez quelques champignons séchés, laissez-les tremper 20 minutes dans de l’eau froide et, après les avoir essorés un peu, mettez-les dans le caquelon pour parfumer votre fromage.

Quand il ne reste plus qu’un peu de fromage, il est temps de faire la dernière sauce ! Prenez le pain restant et mettez-le dans la marmite, cassez et ajoutez 1 œuf toutes les 2 personnes et mélangez bien ! Lorsque c’est cuit (juste une minute et plus) versez le mélange obtenu dans les assiettes des convives et voilà.

La fondue savoyarde est un plat très convivial du début à la fin, chaque convive partage donc le même plat.

Quels accompagnements avec la fondue ?

La fondue savoyarde est un plat déjà bien copieux. Cependant, vous pouvez y ajouter des légumes ou des pommes de terre à tremper dans le fromage ou à manger avec.

Pour la boisson, je vous recommande un vin blanc sec de Savoie qui viendra parfaitement se marier avec toutes les saveurs du fromage sans les masquer.

Les variantes de la fondue savoyarde

Vous avez ici la recette traditionnelle de la fondue savoyarde.

Toutefois, il existe différentes fondues au fromage qui viennent de France et d’autres régions du monde.

Par exemple, en France : on trouve : la fondue de Reblochon, qu’on réalise avec 750 g de Roblochon, 100 g de crème 30 g de beurre. Il y’a aussi, la fondue normande qu’on prépare avec 400 g de camembert, 400 g de pont-l’évèque et 400 g de livarot. A ne pas oublier, la fondue fourme de montbrison qu’on prépare avec ½ fourme de Montbrison (préparation originale ! différente de celle de la fondue savoyarde). Encore une bien française aussi, la fondue au vacherin Mont-d’Or, originale également dans sa préparation, et qui nécessite 1 mont d’or bien fait.

Parmi les fondues des autres pays, on trouve la  fondue fribourgeoise qu’on réalise avec 500 grammes de Vacherin Fribourgeois aop et 500 grammes de Gruyère aop. Vous avez aussi la fondue Appenzelloise qu’on prépare avec 1 kg d’Appenzel (fromage un peu onéreux). Il y’a également la fondue de Neufchâtel qu’on réalise avec 500 g de Gruyère aop et 500 g d’Emmentaler aop. On trouvere aussi, la fondue d’Aoste qu’on prépare avec 1 kg de Fontina d’Aosta, … etc.

La liste est longue, on ne peut pas toutes les citer ici. Le but est de vous proposer d’autres idées si vous voulez varier les plaisirs !.

on trouve

Cet article a 3 commentaires

N'hésitez pas de laisser un commentaire :)