You are currently viewing La Mouna de Pâques : vous connaissez ?
La Mouna de pâques

La Mouna de Pâques : vous connaissez ?

La Mouna de Pâques, c’est une très belle brioche parfaite par temps chaud et avec un goût typique. Faire de la brioche pour le matin de Pâques est une chère tradition française que je pratique religieusement chaque année. Les zestes d’oranges et de citrons, associés à l’eau de fleur d’oranger et à l’anis vert moulu vous feront voyager autour de la Méditerranée.

Les origines de la Mouna, la brioche de Pâques

Mouna vient de la cuisine Pied-Noir en Algérie ; les Pieds-Noirs étant à la fois des ressortissants français d’origine algérienne et plus communément des expatriés français qui ont vécu en Afrique du Nord jusqu’à l’indépendance à la fin des années 50 et au début des années 60. Elle est façonnée en dôme ou en couronne, délicatement parfumée à l’eau de fleur d’oranger, ou au zeste de citron, et à l’anis et traditionnellement cuite à la maison par la mère et les enfants. La Mouna ne doit pas être achetée, mais donnée et partagée le dimanche de Pâques avec les restes consommés le lundi de Pâques. La Mona a été introduite dans le sud de la France dans les années 1960 avec le rapatriement des Pieds-Noirs.

Une histoire raconte que les habitants d’Oran pique-niquaient le lundi de Pâques au sommet de la colline près de ce fort. Ils partageaient tous un repas et pour le dessert, ils avaient cette brioche. Mouna pourrait alors dériver du nom du Fort.

Plus tard, lorsque les Pieds-noirs, la communauté française installée en Algérie, ont dû partir après l’indépendance, cette brioche a voyagé avec eux dans le sud de la France, où elle est devenue très populaire.

La Mouna appréciée des deux côtés de la Méditerranée

Vous comprendrez donc comment, comme de nombreuses recettes algériennes, cette brioche Mouna est très appréciée des deux côtés de la Méditerranée : en Algérie et dans le Sud de la France, là où se sont installés les immigrés et descendants algériens. Vous trouverez la Mouna sur les étals des boulangeries aux alentours de Pâques, et vous la reconnaîtrez à sa forme de dôme doré, recouvert de sucre perlé et traditionnellement marqué d’une croix.

Il s’agit d’une généreuse brioche à base d’œufs et d’une bonne quantité de beurre (pour l’influence française) et parfumée aux zestes et jus d’agrumes, à la fleur d’oranger et à l’anis vert (pour l’influence algérienne). Elle est dodue et tellement parfumée, avec un excellent fondant en bouche.

Comment préparer la Mouna de Pâques ? recette

Recette de la Mouna :

Les ingrédients (12 parts)

  • 180 ml de lait (entier ou demi-écrémé).
  • 1 ½ cuillère à café de graines d’anis
  • 2 cuillères à soupe (17g) de levure instantanée de boulanger
  • 2 cuillères à soupe (25 g) de sucre
  • 95 g de beurre non salé, fondu (et refroidi à température ambiante)
  • 150 g de sucre
  • ½ zeste de citron
  • ½ zeste d’orange
  • 500 g de farine tout usage
  • 1 cuillère à café de sel
  • 4 cuillères à soupe de jus d’orange (environ 1 orange moyenne)
  • 1 cuillère à soupe (13 ml) de fleur d’oranger (ou d’extrait de vanille)
  • 3 gros œufs, à température ambiante
  • 1 jaune d’œuf + 1 cuillère à soupe de lait (pour la dorure)
  • 2-3 cuillères à soupe de sucre perlé (ou morceaux de sucre grossièrement hachés)
La Mouna, brioche o

La préparation de la Mouna

Étape 1 : Dans une petite casserole, faites chauffer le lait avec les graines d’anis. Éteignez le feu dès que le lait frémit et laissez infuser environ 20 minutes, jusqu’à ce que le lait ait refroidi à température tiède. Incorporer 2 cuillères à soupe de sucre et la levure instantanée et réserver.

Étape 2 : Dans un grand bol à pâtisserie, mélangez le sucre, le zeste de citron et le zeste d’orange. Frottez le mélange avec vos doigts pour que le zeste libère de l’humidité et que le sucre devienne grumeleux.

Étape 3 : Incorporez la farine et le sel. Faire un puits au milieu et ajouter le jus d’orange et la fleur d’oranger (ou l’extrait de vanille). Ajoutez les œufs un à un en mélangeant bien entre chaque ajout. Ajoutez le beurre fondu et mélangez jusqu’à homogénéité. Versez lentement le lait (avec le sucre et la levure) et mélangez jusqu’à consistance homogène.

Pétrissage et cuisson

Étape 4 : Vous devez ensuite pétrir la pâte pendant 10 minutes jusqu’à ce qu’elle soit homogène. La pâte doit être assez épaisse et légèrement collante, mais toujours se détacher du bol (si elle est trop collante, saupoudrez lentement de farine supplémentaire et continuez à pétrir). Transférez la pâte dans un bol propre, couvrir d’un torchon propre et laissez lever à température ambiante pendant 2 h. La pâte doit tripler de volume.

Étape 5 : Lorsque la pâte a triplé de volume, frappez-la pour la dégonfler. Façonnez-la en boule et placez-la délicatement sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé. Couvrir d’un torchon et laissez lever à température ambiante pendant 1 h. La pâte doit doubler de volume.

Étape 6 : Préchauffez votre four à 160 °C avec une grille au milieu. Fouettez ensemble dans un petit bol le jaune d’œuf et le lait et badigeonnez généreusement cette dorure sur toute la brioche. Saupoudrer de sucre perlé (ou de morceaux de sucre grossièrement hachés). Avec un couteau bien aiguisé, découpez un motif en croix sur le dessus de la brioche.

Faites cuire au four pendant 40 minutes, jusqu’à ce que la Mouna soit dorée.

Les accompagnements

Cette recette donne une grosse brioche qui suffira à rassasier 8 personnes. Elle constitue un parfait petit déjeuner ou brunch, dégustée nature ou avec du beurre, de la confiture et du miel.

La Mouna, brioche de Pâques est à déguster tiède ou complètement refroidie. Elle est à consommer de préférence dans les 2 jours (à conserver dans une boîte à pain ou enveloppée dans un torchon.

Vous pouvez l’accompagner d’un thé aux saveurs d’orient pour marquer le goût de la Mouna et de l’anis. Pour les enfants, elle est très appréciée avec un chocolat chaud ou froid.

Les variantes de la Mouna

La Mouna de Pâques vous est présentée avec sa recette traditionnelle. Vous pouvez varier les épices et changer l’orange par des arômes qui vous plaisent ou bien agrémenter votre brioche de fruits confits, de pépites de chocolat ou encore de raisin sec.

Cet article a 2 commentaires

N'hésitez pas de laisser un commentaire :)