You are currently viewing La raclette : un plaisir à partager !
la raclette

La raclette : un plaisir à partager !

Si vous demandez à un Français quel plat typique d’automne ou d’hiver il aime manger, il mentionnera très probablement la raclette. Mais quel est exactement ce fameux fromage qui est utilisé dans le plat du même nom ? Voici tout ce que vous devez savoir sur ce plat traditionnel de montagnes françaises et comment le préparer.

Pourquoi vous allez adorer manger des raclettes ?

Facile à préparer et conviviale

On apprécie beaucoup la raclette lors d’une soirée, quand on a des invités ou tout simplement en famille. Elle est rapide et facile à préparer. Puisque chaque convive prépare ce qu’il veut manger directement à table, Nous avons donc plus de temps pour nos invités. Nous pouvons donc profiter de la soirée sans stress. La manipulation facile, associée au plaisir culinaire, font de la raclette une belle expérience pour nos convives. Pour cette raison, il n’y a guère de foyer qui ne dispose pas de son propre appareil à raclette pour en profiter plusieurs fois par an.

La raclette ne vous demande pas de compétences culinaires

La raclette n’est pas seulement rapide et facile à préparer, elle est surtout source de créativité. C’est un plat qui n’impose pas de limites. Ne tombez-donc pas dans la routine de servir toujours les mêmes ingrédients. Le fromage peut être combiné individuellement avec de nombreuses spécialités différentes.  Ainsi de nombreuses combinaisons merveilleuses peuvent être essayées à votre guise.

De plus, il vous est plus facile de réunir autour de la table des personnes ayant des goûts et des préférences différentes. Mais aussi, des personnes atteintes d’allergies alimentaires, ou ayants des croyances strictes. La raclette est la solution optimale pour satisfaire tous vos invités. Pour végétariens, végétaliens ou intolérants, il y en a donc pour tous les goûts en matière de raclette !

L'histoire de la raclette traditionnelle

La légende veut que Léon, vigneron valaisan, ait inventé la raclette. Par une journée froide, Léon réchauffait un morceau de fromage au feu de bois et dégustait le fromage fondu. Le plat original valaisan était né. Un plat qui a depuis fait sensation dans de nombreux pays.

La fonte des fromages était déjà connue en Valais en 1574.

Ce n’est qu’au début du XXe siècle que le « fromage frit » se fait connaître d’un plus large public. À l’occasion de l’exposition cantonale de 1909, les meilleurs vins locaux devaient être présentés et accompagnés de « fromage frit ». Le nom « Raclettefromage » a été créé à cet effet. Il correspond encore au mode de préparation typique en gastronomie.

Le fromage a été officiellement nommé raclette en 1874. Raclette est dérivé du mot «racler». Racler parce qu’une fois que les fromages ont fondue sur le feu, il est doucement gratté (raclé) de la meule.

Cette méthode rustique est encore utilisée dans certains restaurants . Cependant, la plupart des ménages français disposent d’un appareil à raclette électrique, composé d’une source de chaleur et de petites casseroles (ou poelons) dans lesquelles le fromage peut être fondu.

Bien que la raclette soit incroyablement populaire en France, c’est donc à l’origine un plat suisse qui était consommé par les agriculteurs et les bergers au Moyen Âge et mentionné dans les écritures dès 1291.

Raclette : quel fromage utiliser ?

Dans un premier temps on pense au fromage « la raclette » à pâte mi-dure fabriqué à partir de lait de vache pasteurisé. On le trouve soit en tranches, soit en meule pour s’adapter à toutes les techniques de préparation.

Il existe une grande variété de fromages à raclette. La meilleure chose que je vous conseille de faire est d’aller dans une bonne fromagerie et d’obtenir des conseils sur les différents types.

Sachez que la France compte deux grandes régions productrices de raclette : la Savoie et le Jura. Le raclette est également produite en Suisse, en Australie et au Québec.

Comment préparer et garnir un bon plateau à raclette

la raclette - sharefrenchdinner.com

Les ingrédients  (pour 4 personnes)

Les quantités sont celles que vous pouvez compter pour une personne adulte.

  • 400 à 600 g de fromage à raclette (comptez 100 à 150 g par personne, pour un plateau raclette bien garni : fromage, charcuterie, légumes, …)
  • 400-600 g de charcuterie / viande (Ex. jambon de Bayonne, jambon blanc, du blanc de volaille ou viande séchée des Alpes, du saucisson, du salami, de la rosette, …etc.)
  • un choix de légumes variés et colorés (haricots verts, betteraves, salade verte, tomates en tranches ou tomates cerises, ..etc.)
  • 800 g de pommes de terre à chair fermes (ou du choux fleur cuit à la vapeur pour ceux qui ne veulent de pommes de terre),
  • un assortiment de 2 ou 3 sauces que vous pouvez préparer maison, à l’avance (sauce moutarde, sauce béarnaise, sauce au poivre, …)
  • quelques condiments : cornichons, oignons blancs,…
  • vous pouvez également garnir le plateau de : noix, confiture de coings ou de figues, d’oignons confits ou rissolés maison dans une poêle avec un peu d’huile d’olive, …),
  • pain ou baguette.

La préparation :

Vous n’avez pas besoin de passer des heures à cuisiner pour préparer votre raclette.

Vous pouvez cependant :

  • faire cuire les pommes de terre avec leur peau dans l’eau préalablement salée,
  • faire cuire les différents légumes à l’eau salée ou à la vapeur.
  • ensuite, préparez les tranches de fromage ainsi que les tranches de charcuterie afin de faciliter le service de vos invités,
  • Présentez-les joliment sur un plateau entourés de coupelles de condiments,
  • lavez et essorez la salade, placez-la avec les tomates dans un plat (ou deux), puis assaisonnez à votre convenance,
  • au moment de passer à table, allumez votre appareil à raclette et présentez les légumes cuits bien chauds dans deux plats,
  • c’est prêt, laissez faire vos convive ! chacun peut se servir, garnir son assiette, faire fondre le fromage dans son poêlon et ainsi napper sa portion de pomme de terre ou ses légumes avec le fromage fondu, … c’est le début d’une belle soirée conviviale !!

Quels ingrédients pour varier les plaisirs de la raclette ?

Bien choisir les pommes de terre (pdt) :

Le fromage à raclette doit être servi sur des pommes de terre. Idéalement des pommes de terre fraîches bio. Je vous conseille les variétés suivantes : les pdt de Noirmoutier, ou la charlotte, ou la roseval, ou la ratte du Touquet, ou la Franceline ou encore la Pompadour, Vous pouvez les cuire à la vapeur ou les faire bouillir au préalable dans une eau salée. 

Autres légumes : 

Vous pouvez remplacer les pommes de terre par des légumes cuits à la vapeur pour une autre version plus légère. Ou tout simplement les proposer en complément pour varier les plaisirs. On peut choisir deux ou trois légumes dans cette liste : le brocoli, les courgettes, les asperges, le chou-fleur, les champignons (comme les girolles), les poivrons (grillés au four),  ou encore les carottes cuites à la vapeur sont parfaits. Choisissez de préférence des légumes bio et de saison.

Varier les fromages : 

Il existe de nombreux fromages à raclette produits en France en particulier dans les terroirs du Savoie, la Franche-Comté ou en Auvergne. Toutefois, on peu oser l’utilisation d’autres fromages comme le chèvre, le fromage de berger, le gouda, le Reblochon, la mozzarella, le bleu d’Auvergne, la tome de brebis, le cheddar, le parmesan et même le maroilles. Bien sûr, tout les fromages qui ont bon goût et qu’on peut faire fondre facilement sont autorisés. Il n’y a donc pas de limites à votre imagination. 

Des viandes, poissons et charcuteries : 

Si vous voulez suivre la recette traditionnelle et gastronomique française de la raclette, tous les types de viandes conviennent. Le bœuf, le poulet, le magret de canard fumé ou le porc tranchés sont particulièrement appréciés. Les morceaux sont brièvement frits sur la plaque du gril ou cuits dans les poêles. Le salami, le jambon et le bacon sont un ajout copieux aux poêlons, le poisson fumé, les langoustines et les fruits de mer offrent de la variété si l’appareil à raclette dispose d’un gril. On peut également ajouter de la viande séchée des Alpes ainsi que du saucisson, 

Introduire des aliments plus rafraichissants : 

On peut prévoir une note de douceur en fin de repas en servant des fruits comme : l’ananas, les mandarines, l’ananas, les raisins, les pommes, les poires, les physalis, …., à manger directement cru en guise de dessert rafraichissant, ou par exemple en fondue avec des pics et un coulis de chocolat chaud, dans la continuité de la raclette !

Présentez un assortiment de condiments comme : 

les cornichons, les oignons blancs, des olives vertes ou noirs, … et

La légende veut que Léon, vigneron valaisan, ait inventé la raclette. Par une journée froide, Léon réchauffait un morceau de fromage au feu de bois et dégustait le fromage fondu. Le plat original valaisan était né. Un plat qui a depuis fait sensation dans de nombreux pays.

La fonte des fromages était déjà connue en Valais en 1574.

Ce n’est qu’au début du XXe siècle que le « fromage frit » se fait connaître d’un plus large public. À l’occasion de l’exposition cantonale de 1909, les meilleurs vins locaux devaient être présentés et accompagnés de « fromage frit ». Le nom « Raclette » a été créé à cet effet. Il correspond encore au mode de préparation typique en gastronomie.

Le fromage a été officiellement nommé raclette en 1874. Raclette est dérivé du mot «racler». Racler parce qu’une fois que le fromage a fondu sur le feu, il est doucement gratté (raclé) de la meule.

Cette méthode rustique est encore utilisée dans certains restaurants . Cependant, la plupart des ménages français disposent d’un appareil à raclette électrique, composé d’une source de chaleur et de petites casseroles (ou poëlons) dans lesquelles le fromage peut être fondu.

Bien que la raclette soit incroyablement populaire en France, c’est donc à l’origine un plat suisse qui était consommé par les agriculteurs et les bergers au Moyen Âge et mentionné dans les écritures dès 1291.

Que boit-on avec la raclette ?

Choisissez un vin blanc du terroir, idéalement dans le prolongement de l’origine du plat, qui s’accordent à merveille avec la raclette. Vous pouvez opter pour un vin blanc de Savoie ou du Jura qui se boivent plutôt jeunes : mondeuse blanche, Roussette de Savoie ou du Bugey ou un vin de Savoie Chignin Bergeron ou bien un vin blanc de Jura un chardonay sont des choix évidents.

Vous pouvez également s’éloigner un peu et choisir les vins d’autres régions comme le Riesling, le pinot gris, le Jurançon sec ou le chablis qui conviendront parfaitement à ce plat.

Les vins rouges de la région d’origine fonctionnent très avec la raclette comme le trousseau,et la mondeuse pour la Savoie ou le poulsard pour le Jura. On peut aussi opter pour un vin d’une autre région comme le Pinot Noir.

Cet article a 3 commentaires

N'hésitez pas de laisser un commentaire :)